Vous êtes ici

Garder l'eau recyclée propre

Nouvelles
19.06.2018
Water conservation

Si vous n'utilisez pas encore un équipement sûr et contrôlé pour stocker votre eau recyclée, c'est le moment de commencer. C'est le conseil de Ben Geijtenbeek, spécialiste technique des cultures chez Syngenta Flowers, basé à Enkhuizen aux Pays-Bas.

De nombreux horticulteurs européens recyclent leur eau. Lorsque la concentration d'éléments négatifs devient trop élevée (le sodium et le chlore en sont de bons exemples), l'eau s’écoule tout simplement. Mais la propreté de l'eau recyclée est actuellement une priorité au sein de l'Union européenne (UE).

Ben pense que l'impact de cette eau sur l'environnement pourrait bientôt faire l'objet d'une nouvelle réglementation de l'UE.

Selon lui, si aucune mesure n'est prise maintenant, les horticulteurs pourraient être jugés par les consommateurs et les clients finaux en fonction de l’impact qu’ils auront sur l'environnement, et sur le fait de ne pas respecter les futures réglementations.

Selon Ben, "Pour se protéger contre les maladies, l'eau doit être désinfectée et stockée dans un système contrôlé, c'est-à-dire à l'aide d'équipements de stockage sûrs et contrôlés, tels que des bassins extérieurs ou - mieux encore - des réservoirs intérieurs."

Avant d'entreprendre ces démarches, Ben recommande de consulter une entreprise spécialisée dans le domaine, car la gamme des techniques que vous adopterez, doit correspondre à votre situation précise.

"L'eau de différentes sources peut avoir des besoins différents en termes de traitement."

Cela peut inclure l'ajustement du pH et/ou de la composition chimique, l'élimination des algues et autres particules, et la désinfection.

"Bien sûr, nous devrions également recycler les solutions nutritives ", ajoute-t-il.

L'accès à un approvisionnement en eau de qualité élevée et durable est essentiel à la production de cultures saines. Cela permet d’obtenir un pourcentage plus élevé de plantes commercialisables et de réduire le nombre de maladies, diminuant ainsi les besoins en produits chimiques. Donc, dans tous les cas, suivre les conseils de Ben sera, en fin de compte, rentable.

Pour l'instant, Ben encourage tous les horticulteurs à prendre au sérieux la question de l'eau recyclée.